Ville de Nay

nay-jeunes-02.jpg

Cycle de conférences : Sorrom Borrom

 Dernière soirée de ce cycle Mercredi 12 avril, autour du poème épique du Gave de Pau javaloyes-redim1024
écrit par Sergi Javaloyès
lu par Sergi Javaloyès et Paul Mirat

Toutes les conférences sont gratuites et se tiennent à la Maison Carrée.

Mercredi 28 mars-20h30
Rions un peu avec le poète Francis Jammes
,
par Jacques Le Gall

Mercredi 4 avril-20h30
Paul-Jean Toulet ou l'intelligence en liberté (Pau 1867-Guéthary 1920), par Alexis Ichas

Jeudi 12 avril- 20h30
Sorrom Borrom ou le Rêve du Gave, par Sergi Javaloyès
soirée poésie, en partenariat avec le club photo de Nay

Sorrom Borrom ou le rêve du Gave
Sèrgi Javaloyès, auteur de huit romans, d’une pièce de théâtre et de trois œuvres poétiques en bilingue, est dans la lignée de ces grands poètes béarnais du siècle dernier. Il relève le défi et nous présente une œuvre épique et puissante, étonnante et inouïe répartie en 7 chants.

Les sept chants de Sorrom Borrom descendent le cours du Gave comme autant d'étapes, mais tout le poème est marqué par le traumatisme de la naissance. Le titre Sorrom Borrom est une onomatopée qui évoque le tumulte d'un éboulement, un cataclysme cosmique qui est aussi bien la surrection immensément lente à 3000 mètres d'altitude des plaques calcaires composant le cirque de Gavarnie que la chute instantanée et gigantesque de ses eaux dans la grande cascade mère du Gave. Tout le poème est empreint de cette terreur et de cette nostalgie, celles d'un avènement convulsif qui accompagne le cours d'eau jusqu'à sa disparition dans la Mar Grana, la Vaste Mer.
Sorrom Borrom est l'exploration réussie de cette très belle métaphore du torrent.

Francis Jammes (1868-1938) est l’un des grands humoristes de la littérature française. Sa verve comique a pris bien des formes : de la plaisanterie au sarcasme en passant par la fantaisie, la bouffonnerie, la parodie, l’ironie, le trait d’esprit, la satire, la fable, le burlesque, le persiflage, la dérision, la satire… Il nous a en particulier laissé une substantielle collection de portraits et de caricatures. Instructive, savoureuse, cette galerie réjouira tous ceux qui refusent l’actuelle dictature d’un rire aussi abêtissant que bruyant. Que Francis Jammes se moque avec tendresse ou avec cruauté, cet écorché vif est en effet toujours poète.
Jacques Le Gall est maître de conférences en langue et littérature françaises à l'Université de Pau et des Pays de l'Adour. Ses travaux et publications portent sur le roman du XXème siècle (Romain Gary, Jean Giono…), sur la poésie contemporaine (Antonin Artaud, Jude Stéfan, James Sacré, Jacques Dupin, Antoine Émaz, Jules Supervielle, Francis Jammes, Jean Kobs, Georges Saint-Clair…) et sur la montagne (le pyrénéisme en particulier). Secrétaire de l’Association des Amis de Pierre Michon. Réalisateur d’une exposition numérique Francis Jammes Poète (près de 7000 pages de manuscrits et plus de deux cents notices), il est l’un des contributeurs du Dictionnaire Giono paru aux Classiques Garnier (Paris), le préfacier de Pipe, chien de Francis Jammes aux éditions Le Festin (Bordeaux) et l’auteur de Francis Jammes. Promenades bordelaises (également aux éditions Le Festin), trois ouvrages publiés en 2016.

Paul-Jean Toulet

Adulé pourtant par des admirateurs quasi sectaires, considéré – sans jamais avoir rien réclamé – comme le chef de file de l’Ecole fantaisiste, Paul-Jean Toulet honore les lettres universelles et singulièrement le Béarn, par un style unique, ciselé, original et transparent comme le gave. La pureté de son style, la précision horlogère de son vocabulaire, le font toujours figurer en bonne place dans toute anthologie de la poésie française. De Georges Pompidou à Charles Dantzig en passant par Jean d’Ormesson, on cite Toulet comme on arbore sa Légion d’honneur. On passe pour initié et l’on fait découvrir notre béarnais comme on autorise des amis choisis à contempler des bijoux.
Toulet pourtant est inconnu et très curieusement en Béarn où son nom ne rappelle que des rues. Né à Pau – presque par hasard – descendant de très anciennes familles béarnaises, apparenté – disait-il – à Bernadotte, il a entretenu le sel attique des vallées pyrénéennes et passé pour un redoutable amateur de réparties saignantes. Indépendant, indiscipliné, moqueur, anti-démocratique et rebelle, Paul-Jean Toulet n’a jamais été celui que l’on a pensé qu’il fût et, à ce titre, personne n’a réussi à l’enfermer dans un adjectif.

Sa vie fut une suite d’échecs, d’incompréhensions et de malheurs. Il ne connut qu’une gloire fort tardive mais il sut se placer au-dessus des circonstances par un humour fin et ironique, une astucieuse intelligence et, tout en écrivant beaucoup, une pudeur toute béarnaise qui nous laisse sur notre faim.
Toulet nous a laissé un temple. Un monument littéraire d’une richesse féconde, des joyaux de rimes, pièces de théâtre, romans, nouvelles, contes et au-dessus de tout cela, comme une couronne, les célèbres Contrerimes dont les vers sont traduits dans le monde entier, portant une poésie inédite aux confins de la terre. De sa vie parisienne, de ses voyages autour du monde et de ses séjours en Béarn, Toulet a laissé des Nostalgies que l’on ne peut lire ou relire sans quelque émotion. On y retrouve les rives du gave et l’honneur paysan, la vie simple et les couleurs de l’automne comme une blessure de sucre. Il a égratigné les notaires, les chanoines, les bourgeois et les marchands avec un esprit si fin que nul ne songe à s’en vexer.

Alexis Ichas est écrivain et conférencier.  Il a écrit une douzaine de monographies de villages béarnais et de châteaux ainsi que six livres sur le Béarn dont un « Paul-Jean Toulet au bord du Gave » paru en 2003 aux Éditions Atlantica. Membre de l’académie de Béarn il prépare actuellement un livre intitulé « Le Béarn en toutes lettres » qui doit paraître en 2018.

Partager
Vous êtes ici : ACCUEIL · Vie nayaise · Actualités · Cycle de conférences : Sorrom Borrom