Ville de Nay

nay-patrimoine-04.jpg

Le Monument aux Morts 1914 / 1918

Histoire de NayInauguration le 13 novembre 1921

L’érection dans les communes de France de Monuments aux Morts de la guerre 1914-1918 traduisit au lendemain de ce conflit la reconnaissance due aux soldats qui y perdirent leur vie. Celui de Nay fut placé au centre ville en un temps de faible circulation automobile, ce qui a bien changé depuis.

Il fut inauguré le 13 novembre 1921 lors d’une cérémonie marquée par une grande ferveur patriotique. Le maire Victor Berchon, son conseil municipal et les représentants des corps constitués de la ville étaient présents, présent également le ténor Vagué de l’Opéra résidant à l’époque à Nay et qui aux discours de circonstance ajouta une Marseillaise qui fit sensation, tandis que l’harmonie municipale dirigée par M.Connac fit entendre ses meilleurs morceaux.

 

Histoire de NayLes Nayais subirent la grande froideur de la température tout comme ils remarquèrent l’absence sur le Monument des noms des Morts pour la France, noms que le marbrier n’avait pas eu le temps de finir de graver. Il est vrai qu’il y en avait 119 sans parler de 18 de plus figurant sur les statistiques officielles.Une particularité du monument, les dates 1914-1919 portées sur sa plaque.

La chose s’explique par le décès après l’armistice de soldats hospitalisés au couvent des Dominicaines et à l’hospice Saint-Joseph dotés de 294 lits réquisitionnés. Parmi ces morts, Debesson-Soro tirailleur sénégalais et Amar Ben Mohammed Tobji tirailleur algérien, tous deux inhumés au cimetière de Nay. La ville de Nay ne voulut pas les oublier.

En cette année du centième anniversaire de la déclaration de la Grande Guerre, il fallait rappeler cet évènement et son image tout en n’oubliant pas les autres noms qui se sont ajoutés plus tard sur notre Monument aux Morts.

Partager
Vous êtes ici : ACCUEIL · Histoire / Patrimoine · Actualités · Le Monument aux Morts 1914 / 1918