Ville de Nay

nay-patrimoine-01.jpg

Les grands travaux d’urbanisme : de 1832 à nos jours

Histoire de NayAvec le développement économique sans précédent de l’industrie, les édiles dotent la cité des infrastructures nécessaires dès la première moitié du XIXe siècle :

Le projet de construction d’un pont solide et définitif est décidé par le Conseil Général des Basses-Pyrénées en 1828, et ne sera effectif qu’en 1869 avec la démolition des maisons fermant la place médiévale à l’est.

La construction d’une grande mairie-halle en 1852 comportant le marché couvert, l’hôtel de ville, la caserne de gendarmerie et des pompiers, la première école, le tribunal (architecte Latapie).

La construction de la gare de Coarraze-Nay en 1867

Histoire de NayLa création d’une grande place moderne avec des allées (les allées Chanzy) permettant d’offrir une perspective depuis la Mairie jusqu’à la gare. ; les rues sont alignées, les maisons réhabilitées avec une architecture typique du XIXe siècle, les égouts refaits, l’assainissement prévu.

Aménagement de la promenade projetée dès 1822.  

En 1863, avec la réunification de Claracq et de Nay, la ville va pouvoir s’étendre vers le nord. Le faubourg s’étend le long de la route principale qui mène à Pau, et dans l’axe du pont vers l’est. Des fabriques s’implantent et se développent dans le courant du XXe siècle souvent dédiées à la confection, une minoterie est construite.

Notables et industriels vont peu à peu impulser un mouvement de constructions particulières avec d’abord de grosses propriétés qui voient le jour (chez Berchon, Souyeux par exemple), puis plus tard avec la construction de lotissements : lotissement de la Plaine en 1968, puis dans les années 1970 ceux du Marcot et Chevalier pour les plus anciens. Ce mouvement s’accélère et continue de nos jours avec la multiplication des zones résidentielles et d’activités (notamment avec l’implantation en 1961 de l’entreprise de construction métallique Cancé).

Histoire de NayAnnées 1980/90. création d’un théâtre de verdure au bord du Gave avec promenade. Dégagement d’une trentaine de mètres de remparts derrière l’église. Restauration de l’église. Restauration des halles.

La rénovation du  centre ville a vu la réfection des artères principales terminée en 2006 (rue Clémenceau et Gambetta), des allées Chanzy (inaugurées en 2007), la rue Saint-Vincent et le parvis de l’église  (2008). Les bords du gave ont été repensés pour la promenade et la salle des fêtes a été rasée  en 2007.

Mise en œuvre du tout à l’égout 2011/2012. Un Plan Local d’Urbanisme est aujourd’hui en cours.

Partager
Vous êtes ici : ACCUEIL · Histoire / Patrimoine · Histoire de Nay · Grands travaux d’urbanisme